sources de financement

Comment se faire financer une formation professionnelle ? Zoom sur les principaux dispositifs prévus par la loi sachant qu’il faut tenir compte du statut du candidat qui souhaite faire la formation.

Pour développer ses compétences et aptitudes professionnelles au sein de l’entreprise, le salarié disposent de trois sources principales pour le financement de la formation professionnelle: le Plan de Formation de l’Entreprise, le Congé individuel de formation et le Droit Individuel à la Formation – DIF Le Plan de Formation de l’Entreprise peut prendre en charge la formation des salariés qui ont plus d’un an d’ancienneté au sein de la société. Le salarié doit adresser une demande écrite au dirigeant d’entreprise ou au responsable du service formation. Si la demande est validée, les frais de la formation ainsi que tous les frais relatifs au transport, à l’hébergement du stage de formation seront pris en charge par l’entreprise. Un plan de formation est en principe défini par l’entreprise et son financement est à la charge de l’employeur. Le plan de formation s’adresse en principe à tous les salariés néanmoins l’employeur peut choisir quel salarié pourra bénéficier des actions de formations en place.

Le Congé Individuel de Formation CIF permettra à un salarié d’entreprendre une formation de longue durée qui doit lui permettre d’acquérir de nouvelles compétences et aptitudes professionnelles. Pour y avoir droit, il devra justifier de 24 mois d’expérience professionnelle dont 12 au minimum dans la société actuelle. La demande de CIF est adressée à l’employeur qui devra donner sa réponse dans un délai de 30 jours. Après avoir obtenu l’accord, le salarié devra s’adresser à l’organisme responsable de sa branche d’activité au niveau régional. A son tour, cet organisme donnera son accord ou non pour la prise en charge total ou partiel des frais de la formation professionnel ainsi que la rémunération du salarié pendant son absence de l’entreprise.

En définitive, le DIF ou  Droit Individuel à La Formation est un dispositif par lequel la loi permet à un salarié de capitaliser d’un temps de formation qu’il peut utiliser comme il le souhaite pour la formation continue mais avec l’accord de son employeur. Le salarié peut donc gérer comme il l’entend son évolution professionnelle en choisissant des stages de formations qualifiants. Tout salarié en CDI ayant au moins un an d’ancienneté dans son entreprise peut bénéficier chaque année d’un Droit Individuel à la Formation d’une durée de 20 heures.

Articles similaires