Auxiliaire de santé animale

Le métier d’auxiliaires de santé animale ou ASA peut se comparer à celui d’infirmier, sauf que celui-ci concerne bien évidemment les animaux. Si vous aimez les animaux, que vous avez à cœur leur bien-être, et que vous désirer venir en aide à tout animal blessé ou en demande de soin, il se pourrait que ce métier soit fait pour vous ! Vous serez ainsi le second du vétérinaire.

Les rôles de l’auxiliaire de santé animale

Deux tâches principales incombent à l’auxiliaire de santé animale. Tout d’abord, il se doit d’assister le vétérinaire. Aider lors des soins, des vaccinations, des prélèvements d’urine ou de sang, des radiographies, des interventions chirurgicales, mais aussi préparer le bloc opératoire, désinfecter le matériel, nettoyer les cages et les locaux, surveiller l’animal et son état de santé sont autant de tâches qui lui sont dévolues. Mais il s’occupera également des tâches administratives. Il accueille les clients, s’occupe de la prise de rendez-vous et de la vente, gère les stocks et les commandes, conseil les clients, enregistre les animaux, envoie les factures. Vous n’aurez donc pas le temps de vous ennuyer ! Vous pouvez exercer ce métier en clinique, en cabinet ou dans un centre hospitalier vétérinaire. Il est aussi possible de travailler dans un zoo, dans un refuge, une animalerie, dans une réserve naturelle, ou encore dans le milieu rural. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site suivant : cours-animalia.com.

Les qualités requises

Plusieurs qualités sont nécessaires pour exercer ce métier. Aimer les animaux et bien les connaître sont bien sûr requis. Connaître leur anatomie, leur race, leur comportement, leur alimentation sont vraiment indispensables. Avoir des connaissances sur les maladies, les médicaments, les modes de contamination des animaux est aussi un impératif, qui doit se conjuguer avec un savoir sur le matériel de soin et l’hygiène. Vous serez aussi en lien avec les propriétaires des animaux de compagnie ainsi que les fournisseurs. Une aisance relationnelle est donc recommandée. C’est un métier qui nécessite de garder son sang-froid. Des complications au moment de l’opération peuvent survenir, et l’euthanasie est parfois une solution à envisager. Et ce sera à vous, dans ce cas, de l’annoncer au propriétaire avec tact. Dans ce métier, vous allez être amené à porter des animaux, pesant parfois plus de 50 kg ou des charges lourdes lors des livraisons. Il est donc important d’être en bonne santé et d’avoir une bonne condition physique.

La formation

La formation d’auxiliaire de santé animale est accessible pour celles et ceux âgés de plus de 16 ans et un niveau troisième minimum est demandé. Elle dure environ 6 à 24 mois. Elle ne nécessite aucun diplôme préalable. Vous pouvez également la débuter dès que vous en avez envie. Durant cette formation, vous participerez à des cours claires et illustrés qui vous permettront d’acquérir des connaissances sur les animaux et d’être utile en tant qu’assistant du vétérinaire. Vous serez suivi tout au long de cette formation par une équipe pédagogique disponible et à votre écoute qui vous apportera des conseils utiles et pertinents. Les enseignants sont expérimentés et travaillent dans le secteur animalier. Durant ces mois de formation, vous pourrez suivre votre progression, mais aussi dialoguer avec d’autres élèves. La solidarité est l’une des clés de l’apprentissage et de la réussite. Vous pourrez aussi être amené à réaliser des stages. Ceux-ci restent en option, mais sont très précieux pour appliquer vos connaissances et acquérir une expérience auprès de professionnels aguerris. Des spécialités vous sont aussi proposées pour approfondir vos connaissances sur les chevaux, les oiseaux, les reptiles, les plantes, ou encore les animaux sauvages. Une spécialité vous est aussi proposée pour améliorer vos compétences en secrétariat.